Introduction au référencement : Qu’est-ce que le SEO ?

  • Seo
  • 15 minutes de lecture

Le référencement naturel ou SEO de l’Anglais « Search Engine Optimisation » est une stratégie marketing qui a pour but d’optimiser son site web pour apparaitre sur les requêtes de recherches des internautes.

Le SEO englobe tout ce qui concerne l’optimisation des moteurs de recherche (Youtube, Amazon, Yandex, etc.) Mais la plupart du temps. Lorsque vous faites de recherches sur le sujet, on vous parle de l’optimisation de Google.

Dans ce site web, je vais donc dans un premier temps également vous parler de l’optimisation de votre site pour le moteur de recherche Google, car ce moteur de recherche est l’un des plus utilisés dans le monde.

Qu’est-ce qu’un moteur de recherche ?

Les moteurs de recherche, et plus particulièrement celui de Google, ont pour but de vous fournir la meilleure réponse possible. Lors de l’avènement du web, le problème majeur des internautes était de trouver des informations pertinentes. Même si le web semblait être une révolution de l’information, il n’était pas facile de trouver la bonne réponse à nos questions.

C’est ainsi que les moteurs de recherche ont été développés. Les deux premiers moteurs de recherche étaient Archie et Wanderer, mais celui qui s’est tout de suite démarqué a été Yahoo. À cette époque, Google n’existait pas !

L’histoire résumée de Google

Un jour, deux jeunes hommes ont décidé que la recherche telle qu’elle existait dans les moteurs de recherche comme Yahoo n’était pas suffisamment pertinente. Ils ont donc travaillé sur un moyen d’améliorer l’expérience de recherche des internautes, et c’est ainsi qu’est né le PageRank.

À l’origine, le PageRank était un algorithme qui parcourait l’ensemble du web pour récupérer toutes les pages web d’internet, afin de les classer dans leur moteur de recherche. Ce qui différencie le PageRank des autres moteurs de recherche, c’est que l’un des critères les plus importants qui affectaient le classement était le nombre de liens externes qu’un site web recevait. Les liens externes sont ce qu’on appelle aujourd’hui les backlinks, un terme anglais.

Les deux jeunes hommes ont proposé leur nouvel algorithme à Yahoo, qui était alors le leader de la recherche. Une légende raconte que Yahoo les a renvoyés chez eux en leur disant qu’ils devraient créer leur propre entreprise.

Ces deux jeunes hommes étaient Larry Page et Sergueï Brin, les fondateurs du moteur de recherche Google, qui représente aujourd’hui 91,54% de la recherche internet mondiale.

Comment fonctionne la recherche Google ?

Comme vous l’aurez compris, si Google est le leader mondial de la recherche aujourd’hui, c’est grâce à une multitude de facteurs, dont l’expérience de recherche des internautes.

Pour améliorer constamment cette expérience de recherche, Google a mis en place plusieurs mises à jour de son algorithme. Si vous voulez en savoir plus, Google met à disposition certaines mises à jour sur son blog.

Le fonctionnement de Google pour répondre au mieux à votre requête se compose en trois parties :

  1. Exploration (Crawl)
  2. Indexation
  3. Résultats de recherche

L’exploration et L’indexation

Pour que Google puisse classer les pages des sites, il envoie des robots d’exploration appelés « GoogleBot » pour scanner et télécharger tous les contenus de votre page web, tels que les textes, les images, les PDF, etc.

Pendant cette étape, le GoogleBot établit également les potentielles autres pages à explorer après celle qu’il est en train de crawler grâce aux liens hypertexte présents sur cette page.

Cependant, si certains éléments empêchent l’indexation de votre page, le GoogleBot ne pourra pas la crawler.

Ensuite, Google utilise les informations téléchargées de votre page pour les classer en fonction de leur place et de l’importance que vous avez donnée aux éléments grâce aux balises HTML.

Les balises importantes sont :

  • <title>
  • <h1>
  • <a>
  • <strong>

Ces balises ne garantissent pas à elles seules un meilleur positionnement. D’autres critères entrent en compte, tels que la qualité du contenu et la force de la page en termes de backlinks.

L'exploration et L'indexation
Voici un schéma qui représente en théorie ce qu’il se passe lors du crawl et de l’indexation d’une page.

Une fois que Google a téléchargé puis classé votre page, il la présentera en réponse aux questions des internautes.

Si vous avez bien travaillé, vous aurez la chance d’apparaître parmi les premiers résultats, ce qui vous donnera une plus grande visibilité.

Pourquoi ?

Plus vous êtes visible pour les internautes, plus vous avez de chances d’obtenir des clics vers votre site. Si vous combinez cela avec une bonne balise « title«  et une bonne méta-description, l’ajout de données structurées et avoir des « featured snippets » sur vos annonces. Vous aurez le cocktail parfait pour augmenter votre CTR (le taux de clics par rapport aux impressions).

Le CTR en fonction de la position d'une page sur la SERP
Cette analyse a été faite sur la base de tous les comptes que je possède dans l’outil de la Search Console. Par conséquent, cela ne représente pas un marché en particulier, mais une moyenne générale de tous les marchés.

On peut remarquer que les positions 8, 9 et 10 ont un taux de clic plus élevé que la position 7. Cela s’explique par le fait que la position 7 se trouve au milieu de la SERP (page de résultats Google), et que les internautes ont tendance à scroller soit tout en haut, soit tout en bas, mais moins au milieu. (ceci est mon interprétation, non une vérité exacte)

Comment se composent la réponse à une requête Google ?

Lorsque vous allez sur Google et que vous tapez votre requête, vous allez voir toute une série de réponses proposées par Google. Les trois grandes catégories que Google vous propose sont :

  • Réponses payantes
  • Résultats organiques
  • Local pack

Si nous prenons la requête « expert humidité » comme exemple, nous pouvons voir ce que l’on retrouve généralement sur la SERP de Google.

Comment se composent la réponse à une requête Google ?

Le maximum de résultats de recherche payants sur la SERP est de 4 en haut de la page et 4 en bas de la page.

Les résultats de recherche organiques représentent 10 liens sur la première page de Google. Cependant, depuis peu, la page de recherche Google est passée en « scroll » infini, mais la possibilité de défiler pour voir plus de liens commence tous les 10 liens organiques.

Les résultats de recherche locaux peuvent provenir soit de l’optimisation de votre page Google My Business, soit d’une optimisation locale de votre site web.

Vous avez sans doute vu des requêtes étranges sur Google. Il faut savoir que tous les jours, Google trouve de nouveaux moyens pour mieux répondre à vos requêtes et parfois il vous fournit même la réponse directement dans la SERP. Voici d’autres types de résultats que vous pouvez retrouver dans la SERP :

  • « Featured Snippets »
  • « Knowledge Panels »
  • Carrousels d’images ou de vidéos
  • Avis et évaluations des utilisateurs
  • « Site Links »
  • « Answer Boxes »
  • « Universal Search »
  • « Rich snippets » : extraits enrichis

Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

Comment aborder le SEO sur son site ou son blog ?

Si vous avez déjà effectué des recherches sur le SEO, vous avez sans doute entendu parler des 3 piliers du SEO qui sont :

  • Le contenu
  • La technique
  • La notoriété

Si nous devions imaginer ces trois points et que le SEO était comparable à une construction :

Les piliers du SEO
Les piliers du SEO

Le contenu regroupe toutes vos productions, que ce soit du texte, des images ou des fichiers. Tout ce qui peut être référencé sur Google est considéré comme faisant partie du contenu. C’est l’un des piliers essentiels de votre site.

La technique SEO représente toutes les fondations de votre site, c’est un peu comme les fondations porteuses de votre habitation. Il s’agit des éléments techniques qui permettent à votre site d’être facilement accessible aux moteurs de recherche.

Enfin, vous avez la notoriété, qui peut être comparée à la décoration de votre habitation. La notoriété est l’image de votre site sur le web. Cela peut inclure des éléments tels que les liens entrants, les citations, les mentions et les réseaux sociaux.

Ces trois piliers sont indispensables pour faire fonctionner votre SEO. Cependant, pour que tout fonctionne correctement, il manque un élément crucial : la stratégie. La stratégie peut être comparée aux plans de l’architecte. Dans cette stratégie, vous retrouverez le choix des mots-clés, le maillage interne et l’audit de votre site web du point de vue SEO.

Les mots-clés sont la clé de voûte qui relie ces trois piliers.

Le contenu

Aujourd’hui, plus que jamais, le contenu doit être au cœur de votre stratégie. Au fil des années, Google a fait d’énormes progrès dans la détection des textes spam ou qui ne sont pas susceptibles de plaire aux lecteurs.

Donc, lorsque vous commencez à rédiger vos articles, vous devez toujours vous mettre à la place de l’internaute. Une astuce que j’ai mise en place, c’est que une fois que j’ai rédigé un contenu, je me pose deux questions :

  1. Est-ce que le contenu que j’ai rédigé répond à un besoin ?
  2. Est-ce que j’apporte une réelle plus-value à ce besoin ?

Le tout est de se positionner comme un expert dans le domaine. N’hésitez pas non plus à faire relire vos articles à des personnes néophytes pour savoir si votre contenu peut être compris de tous.

Voici quelques recommandations offertes par Google sur son blog :

  • Un contenu clair et lisible
  • Un contenu bien organisé
  • Un contenu original
  • Un contenu pour les lecteurs, pas pour les algorithmes.

Si vous voulez en savoir plus sur la rédaction de contenu de qualité, je vous conseille de vous diriger vers les critères E.A.T de Google qui sont les critères d’évaluation de leurs équipes pour évaluer si un contenu est de qualité ou non.

Il existe certaines autres choses à faire attention en SEO comme le YMYL (Your Money Your Life). Ces critères sont indispensables si vous touchez à des sujets qui impactent la vie et/ou l’argent des gens.

Si vous voulez en savoir plus sur l’utilisation des intelligences artificielle en SEO, je dis quelques points d’attention dans cet article sur l’utilisation de chat GPT.

La technique

La technique est souvent négligée par les rédacteurs SEO, mais pourtant un site bien optimisé techniquement est un site qui risque moins facilement de chuter de trafic liée à une mise à jour ou qui pourra être indexé plus rapidement et même mieux classé.

Pour moi, la technique se divise en deux grandes catégories :

  1. L’optimisation technique de contenu ;
  2. L’optimisation technique du site pour améliorer le crawl de votre site.

Ces deux notions ne doivent jamais être négligées, surtout si vous avez de grandes ambitions pour votre site web.

L’optimisation technique du site pour améliorer le crawl de votre site

L’optimisation technique du site pour faciliter le crawl de Google consiste à vérifier si votre site ne contient pas d’éléments qui bloquent ou qui ralentissent le crawl des Google Bots. Parmi les éléments bloquants les plus courants, on retrouve :

  • Les balises « noindex » ou « nofollow » qui empêchent Google de crawler une page ou de suivre un lien
  • Les codes d’erreur HTTP, en particulier les codes 404 (page non trouvée) ou 500 (erreur interne du serveur)
  • Les directives spécifiées dans le fichier robots.txt qui empêchent Google de crawler certaines parties d’un site
  • Les formulaires de recherche ou les pages qui nécessitent une authentification pour y accéder
  • Les liens vers des pages qui ont été supprimées ou qui ne sont plus accessibles
  • Les éléments de sécurité tels que les pare-feux ou les filtres de sécurité qui peuvent bloquer l’accès à Google Bot
  • Les pages qui ont un temps de chargement trop lent
  • Les liens vers des 301

L’optimisation technique de contenu

Pour tout ce qui concerne l’optimisation technique du contenu, nous allons retrouver l’optimisation des balises HTML :

  • La structure (Hn) ;
  • La mise en gras (strong) ;
  • Le titre de la page (title) ;
  • La description de la page (meta description) ;
  • Les liens (a) ;
  • Les micro-données.

Logiquement, lorsque ces données sont mises en place, vous n’avez plus besoin de trop toucher à votre site web. Il existe cependant un cas spécifique qui fait aussi partie de la technique SEO, mais qui est un peu à part. Cette maîtrise apparaît lors de la migration ou la refonte de votre site web.

La notoriété

Abordons maintenant l’un des critères qui impactent votre SEO, le netlinking. À l’inverse du maillage interne, ici nous allons parler des liens qui viennent d’autres sites web que le vôtre. Aux yeux de Google, un site qui a de nombreux backlinks est un site pertinent pour les utilisateurs.

Attention, acheter des backlinks peut vous valoir de très mauvaises surprises. Il est important de rester dans l’acquisition de backlinks propre. La meilleure stratégie de backlinks restera toujours l’acquisition de backlinks naturelle provoquée par la qualité de votre contenu. Une personne qui vous lit et qui aime ce que vous racontez peut vous valoir des backlinks.

Il existe bien des stratégies pour acquérir des backlinks, mais ce que vous devez retenir dans tous les cas, c’est que vos backlinks doivent être pertinents pour votre business et que plus la backlink vient d’un site web à forte autorité, plus cette backlink aura de la force aux yeux de Google.

Il faut rester méfiant quant aux liens que vous récupérez. Je vois souvent des gens qui veulent vous vendre un pack de 1000 backlinks pour 100 €. Attention à ce genre d’offre, car certaines backlinks envoient des messages négatifs à Google. Et surtout, vérifiez que ces backlinks sont bien en « follow » et non en « nofollow ».

Les backlinks « nofollow » ne renvoient pas ou presque pas de force à votre site web, ce qui serait dommage, surtout si vous les avez achetés.

Sachez que, aux yeux de Google, l’achat de lien est un blasphème. Donc, si vous passez par l’achat de lien, essayez de rester le plus naturel possible.

Passons maintenant à la clé de voûte de nos trois piliers : les mots-clés.

Les mot-clés

Avant de commencer à écrire votre blog, vous devez impérativement choisir votre mot-clé. En SEO, on dit généralement qu’une page correspond à un mot-clé, ou plus précisément, un mot-clé pilier qui représente un sujet.

Je vous conseille donc de trouver votre sujet, établir la structure, puis trouver le mot-clé qui correspond à votre sujet.

Vous allez me dire : « Oui, mais comment choisir ce mot-clé ? »

Eh bien, pour trouver le mot-clé parfait, vous devez réfléchir à plusieurs critères. Le premier critère est la pertinence de votre article en fonction de l’intention de recherche de votre mot-clé.

Voici un exemple : imaginons que vous tapez « voyage » dans le moteur de recherche. La question est : est-ce que la personne recherche un moyen de transport, une agence ou une destination ? Vous l’aurez compris, l’intention de recherche peut changer totalement le comportement de l’internaute en fonction de votre article.

Le deuxième critère est la complexité de se positionner sur ce mot-clé. Pour cela, vous pouvez utiliser des outils comme SEMrush ou Ubersuggest (version gratuite) qui vont vous permettre de savoir la difficulté pour vous positionner sur ce mot-clé.

Vous pouvez également regarder le nombre de requêtes directement disponibles sur Google. Ce nombre de requêtes peut vous donner un aperçu de la difficulté.

Nombre de résultats

Un conseil : pour les petits sites, il est préférable de mettre l’accent sur les mots-clés plus longue traine qui sont souvent des mots-clés plus faciles à positionner. Vous pouvez également utiliser une stratégie de maillage interne qui se sert des petits mots-clés pour envoyer de la force aux grands mots-clés.

Enfin, le dernier point à regarder est bien entendu le nombre de recherches d’un mot-clé. J’ai souvent rencontré des blogs avec une masse assez conséquente de contenu, mais malheureusement, 20% des articles seulement généraient 100% du volume de recherche.

Imaginez donc la perte de temps à rédiger tous ces contenus pour finalement ne jamais être lus. C’est ce que j’appelle du travail gaspillé.

Il est donc préférable de toujours faire une analyse du volume de recherche avant de commencer à rédiger des articles.

Conclusion

En conclusion, le SEO est un domaine très vaste et un seul article ne pourrait pas tout résumer. C’est pour cela que vous trouverez dans les liens associés à cet article, tout un tas d’autres articles pour approfondir le sujet.

De nouveaux liens seront ajoutés au fil du temps, alors n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour recevoir des alertes sur les nouveaux articles. Si vous avez des questions sur l’article, nous vous invitons à les poser dans les commentaires.